top of page

MON PARCOURS

Diplômes et formations

 

Je suis praticienne certifiée en Maïeusthésie sur les niveaux I, II, III, IV, IV PRO, menant à la certification en tant que praticienne en Maïeusthésie depuis 2020. L’ensemble de ma formation à été menée auprès de Thierry Tournebise, fondateur de cette approche.

 

DNAP diplôme national des arts plastiques (Bourges 1993)

Licence d’arts plastiques (Paris 1994)

 

Certification en Maïeusthésie (Bergerac 2020)

 

Formations :

 

L’accompagnement en fin de vie (Bourges 2009)

Connaissances des différents handicaps (Beaune 2010)

Prise en charge du handicap psychique (Bourges 2012)

Préventions des violences et agressions physiques ( Bourges 2013)

Qualité et bientraitance (Bourges 2016)

FALC (Bourges 2022)

PSSM - premiers secours en santé mentale(2022)

Ces quelques pages pour vous permettre d’avoir une meilleure information sur cette approche riche et humaine qu’est la Maïeusthésie. Pour aller plus loin, je vous conseille de vous tourner vers les nombreux articles écrits par Thierry Tournebise sur le site maieusthesie.com cela vous permettra d'approfondir vos connaissances et de répondre à vos questionnements.

Je ne saurais dire à quel moment j'ai eu ce regard pour le fonctionnement du comportement humain, mais il est certain que très jeune déjà, ce sujet me passionnait.

Après l'étude de nombreux ouvrages concernant la psychologie des individus et des masses, un titre en particulier m'a orienté dans ce qui fait de moi maintenant, la praticienne en Maïeusthésie que je suis .

Se "comprendre avec ou sans mot" de Thierry Tournebise : un titre, un seul pour résumer ce que toute ma vie j'ai cherché à exprimer.

Ah! convaincue je l'ai été, oui convaincue qu’il pouvait exister un moyen non invasif, respectueux de l’être humain, de son histoire et de ses difficultés à vivre. Oui, convaincue encore que la Maïeusthésie peut révéler sans violence l'être merveilleux que nous sommes. J'en ai fait l'expérience et aujourd'hui, je partage toutes ces années d'apprentissage accompagnée par le père de la Maïeusthésie, 

Mais si vous le voulez bien, permettez moi de vous raconter mon histoire. Un œil acéré sur le monde, une envie abyssale de comprendre la beauté, l'équilibre des formes, les couleurs et les matières, je me suis naturellement dirigée vers des études artistiques. 

J'ai pu constater que le phénomène de la créativité convoque l’instant présent. Il est indéniable que cela a joué un rôle important dans mon parcours, j'ai eu la sensation que chaque être humain a ce potentiel créatif qui met en lien le soi et le monde. Être dans l’instant présent n’est pas seulement « un lâcher prise » de notre mental, mais bien un état qui nous permet d’être au centre d’une ressource plus élargie de notre vie, où nous pouvons y trouver information, que dis-je intelligence! 

Mais revenons à l'art, sous toutes ses formes, pour constater qu'il peut nous amener à faire apparaître des zones de vies non conscientes. J’aime cette idée que tout nous relie, que chaque être fait écho à l’image qu’il crée. Mais l'humain, où est-il ? Cette question, jusque là sans réponse, est devenue le centre de mes préoccupations. Et, c'est donc tout naturellement que je me suis dirigée vers une activité salariale me permettant de rencontrer des personnes dites en situation de handicap mental. Ma conviction que l'être humain a un langage commun  à tous les autres s'en est trouvé renforcée. La bienveillance, ce terme trop souvent galvaudé, trouve toute sa place auprès de ces personnes dites différentes. J'ai pu faire l'expérience que le respect de la personne, passe non seulement par l'écoute de celle-ci mais aussi par l'accueil de ce qu'elle ressent.

Nietzsche, (philosophe allemand 1844-1900) dans le crépuscule des idoles écrit : ce qui ne me tue pas me rend plus fort. Cette phrase, devenue la devise des personnes résilientes, je peux la faire mienne. La douleur, la souffrance, le corps qui fait mal, l'esprit qui s'abime ont trouvé résonnance dans la Maïeusthésie. Ne croyez pas que mes sens se sont émoussés, bien au contraire. Grâce à cette approche innovante la Maïeusthésie m’a offert une sensibilité au monde, aux autres et à la reconnaissance de qui je suis véritablement.

Pour conclure : 

Je pratique la Maïeusthésie depuis 2001, elle est une approche essentielle dans ma vie.

Aujourd’hui, je suis heureuse de pouvoir partager mes connaissances et vous proposer cette approche de bien-être. Ce moyen d'aller vers soi  en toute quiétude motive encore et toujours mon engagement. 

bottom of page